THOMAS PAQUET

Représention

 

Galerie Thierry Bigaigon - Paris

 

 

Contact

 

hello@tompac.fr

 

 

Démarche

 

Sous des dehors et des destins à priori éloignés, mes images ont toutes leurs origines dans les mêmes étonnements et questionnements.

Comment retracer l'émoi de la vie dans la matière jusqu'à ses origines ? Et comment représenter ce qui nous dépasse, nous contient sans que nous en voyons les contours ? Comment distinguer le vivant de l’inerte ?

Ne seraient-ce là que des questions d'échelles, de temps, d'espaces, et de désirs ?

 

Joue ou caillou, sourire ou silex, sein ou ciel, pores ou poussières, l'imaginaire n'est-il pas un outil des plus exacts pour représenter la réalité ?

 

Qu’elle soit mystique ou scientifique, la photographie est un jeu de construction pour peindre une expérience.

Un jeu des perceptions et des interprétations,  un voyage dont la finalité laisse la réflexion en flottement devant un monde parfois impalpable.

 

En exploitant nos croyances et nos représentations du monde, en déjouant les rapports d’échelles et les protocoles de fabrication des images, je tente de développer chez le spectateur une curiosité pour l’immensité de notre univers et de révéler chez lui une émotion procurée par l’apparition d’une forme familière.

 

En utilisant les procédés de photographie traditionnels et argentiques (polaroid, tirage à l’agrandisseur, gomme bichromatée, collodion) mon approche du medium est artisanale.

Jour après jour renouvelés à travers le regard, mes gestes sont prolongé sur l’émulsion photographique, et loin des informations numériques je travaille la matière.

Je déjoue la rapidité de production à laquelle nous nous habituons. Dans un territoire où la notion du temps est chamboulée par la vitesse de l’information et des communications mes projets replacent le temps à vitesse humaine. Cosmogonie est à ce titre un véritable hymne à la lenteur.

Pour autant je ne rejette pas la technologie, elle fait parti de mon quotidien. Je fais d’ailleurs appel à la production des images numériques dans Corps célestes et dans Horizons pour interroger notre vision des images.

 

Les projets que je vous présente ici, sont représentatifs de cette démarche alliant les sciences et la poésie, la matérialité et l’abstraction, l’objectivité et la subjectivité.

 

Débarrassons nous de nos préoccupations, prenons le temps de nous émerveiller et de rêver le monde. Laissons briller la curiosité.

 

 

Exposition personnelle

 

Fragments #1 - Galerie Thierry Bigaignon - Exposition du 25 janvier au 10 mars 2018